Les maladies parodontales

Attention : Cet article date de plus de 6 ans mais n'est pas forcément obsolète. Lisez-le avec précaution.
On regroupe sous le terme de maladies parodontales les maladies touchant les tissus de soutien des dents. L'ensemble de ces tissus est appelé parodonte. Le parodonte comporte 4 parties: la gencive, l'os alvéolaire, le ligament parodontal et le cément. Lorsque la maladie parodontale se limite à la gencive on parlera de gingivite. Lorsqu'elle touche l'ensemble du parodonte on parlera de parodontite. Dans les gingivites, l'inflammation est limitée à la gencive.

photo CIPE



Les gingivites



Gingivite « simple »


C'est la gingivite habituelle, inflammation de la gencive causée par la plaque dentaire.

Gingivite hypertrophique généralisée


Elle est favorisée par certains médicaments, notamment les antiépileptiques et certains bêta-bloquants.

Gingivite hypertrophique localisée : épulis


Elle est favorisée notamment par certaines hormones féminines (fréquent chez la femme enceinte).

Gingivite ulcéro-nécrotique (GUN)


Dans ce cas très particulier, on a affaire à une destruction tissulaire par nécrose, sans formation de poche. Elle est généralement déclenchée par un stress très important, ou une maladie grave. Il faut une immunodépression pour déclencher une GUN. Parodontites et Parodontite simple. L'alvéolyse est horizontale.


Les Parodontites



Parodontite chronique

= complexe
L'alvéolyse est verticale. Il y a généralement un facteur aggravant : l'occlusion.

Parodontite agressive

= à progression rapide
L'alvéolyse peut être localisée ou généralisée. Le facteur aggravant est souvent d'ordre génétique.

Les récessions gingivales


Les récessions gingivales sont assez fréquentes. La gêne peut être soit esthétique, soit l'hypersensibilité dentinaire. Le traitement consiste généralement en une adaptation de la méthode de brossage à une situation de fragilité gingivale et en un suivi de l'évolution. En cas d'aggravation, une greffe de gencive peut être proposée (greffe gingivale).

L'abcès parodontal


Un abcès parodontal est une infection localisée dans les tissus parodontaux. C'est l'exacerbation aiguë de l'inflammation chronique d'une poche parodontale. Signes : gonflement localisé ; rouge, vernissé. Du pus s'évacue à la pression. Parfois une fistule apparaît. La dent peut être mobile. La douleur est variable, de modérée à sévère.


Symptômes



Signes visibles de la gingivite : La gencive est rouge, lisse, gonflée ; elle saigne facilement au contact, parfois même spontanément. Un gencive saine doit être rosée, en "peau d'orange", adhérente à l'os sous-jacent.

Signes visibles de la parodontite :
  • « Déchaussement » des dents, c'est-à-dire que l'os de soutien de la dent perd de la hauteur, la dent apparaît plus longue.
  • Mobilités dentaires anormales. C'est souvent le signe le plus inquiétant.
  • Parfois d'hypersensibilité dentinaire aux collets des dents, suite à l'exposition de la racine.


Étiologie



La gingivite comme la parodontite sont d'abord dues à la plaque dentaire, constituée d'une communauté microbienne, qui comprend les bactéries, les virus, les protozoaires et les levures. C'est donc en éliminant la plaque dentaire par une bonne hygiène bucco-dentaire (brossage très minutieux et adapté) que l'on peut prévenir les maladies parodontales.


Contactez-nous